Que sont-ils devenus ?

Vous retrouverez ici les parcours d’anciens étudiants ayant suivi la formation : expériences professionnelles, activités actuelles, et ressentis, ceci afin de mieux comprendre les profils auxquels forme, entre autres, ce cursus exigeant.

Entré au magistère après un DEUG de droit à l'Université de Caen. Il poursuit ses études à l’issue de ce dernier, en effectuant un master en droit des affaires international et management à l'ESSEC. Puis, un DEA en droit des affaires et de l'économie à la Sorbonne (Paris 1). Parallèlement, il passe l'examen d'entrée de l'école d'avocat puis suivi l'EFB à Paris. Il effectue différents stages dans le cadre du magistère (CSA, boite de production audiovisuelle, Gaumont), et après celui-ci : Herbert Smith (département Sciences de la vie), Herbert Smith (département Contentieux et Arbitrage), Norton Rose (département contentieux). S'en suit 2 ans au département Contentieux et Arbitrage du cabinet Baker & McKenzie. Depuis un peu plus de 6 ans au cabinet Fidal dans le département Droit économique (conseil et contentieux en droit de la distribution, droit de la consommation, réglementation produit, IP/IT).Pour lui, les apports du magistère sont surtout la possibilité d'aller à l'étranger et d'être opérationnel en anglaismaîtrise des outils informatiques, travail d'équipe, expression en public dans un temps imposé, l'opportunité de faire des stagesouverture sur d'autres matières (économie, journalisme), image d'excellence des magistères, diversité enrichissant des profils recrutés par le magistère.

« Le magistère m’a permis d’intégrer progressivement le milieu professionnel, notamment de grandes structures, ainsi que de faciliter mon admission à d’autres cursus sélectifs. Il permet de saisir la nécessité de bien comprendre le business pour appliquer le droit, ce que d’autres étudiants n’ont pas conscience ».

 Matthieu Dary (promotion 2001)

"Après le magistère, j'ai choisi de préparer l'école d'avocats de Poitiers. J'ai effectué mon stage de pré-capa au sein du cabinet Salans, à Paris, dans le département Nouvelles technologies. Puis, j'ai rejoint le cabinet du Pr Christian Le Stanc, à Montpellier. Depuis sept ans, mon activité est consacrée essentiellement au droit de la propriété intellectuelle (brevet, dessin et modèle, droit d'auteur, marque), au droit de l'informatique et au droit des affaires en ligne, tant dans le domaine du conseil que du contentieux. J'ai des activités ponctuelles d'enseignement et collabore depuis deux ans au JCP Communication".

Bruno Carbonnier (promotion 2002)

« Après 4 années chez Peregrine Systems puis ICDC, j'ai rejoint en 2005 NetApp Inc., fournisseur américain de solutions de stockage de données. D'abord Responsable Juridique de la filiale française, j’ai été nommée en 2009 « EMEA Compliance Legal Counsel ». Il s’agit de veiller à la conformité de notre business et nos pratiques aux différents droits applicables sur la zone Europe – Moyen-Orient – Afrique qui recouvre plus de 2000 employés. Vaste programme englobant des domaines tels que droit de la concurrence, données personnelles, droit du travail, import/export, droit des sociétés,… Mettre en place les procédures et politiques adéquates, former les opérationnels, régler des problèmes concrets, ce poste est à la fois très opérationnel et d’un haut niveau de réflexion. En somme, un travail varié et définitivement passionnant dans une entreprise internationale dynamique. La formation pluridisciplinaire du Magistère, ponctuée de stages et d’un semestre à l’étranger, a très certainement été une bonne préparation pour ma carrière. »

Claire Halligon (promotion 2001)

« J’ai intégré le magistère avec l’objectif de travailler dans le cinéma, ce que j’ai fait lors de mes stages notamment. Puis, j’ai décidé de devenir avocate et de couvrir un domaine plus larges, même si je travaille toujours sur des dossiers impliquant le cinéma, ainsi que de la PI/PLA. J’ai effectué mon stage de troisième année au sein de l’agence artistique Artmedia, qui s’est prolongé en CDD comme assistante d'une agent. Je suis ensuite partie vivre sept mois à New-York où j'ai travaillé auprès d’une agent littéraire, et chez Unifrance (promotion du cinéma français à l'étranger). De retour en France, j'ai préparé le CRFPA, ce qui m’a permis d’entrer à l'école d'avocats de Poitiers, mais je travaillais dans des cabinets parisiens (cabinets Assous & Julié, Taylor Wessing et PK Avocats). J'ai obtenu le CAPA en Octobre 2011, et depuis je suis collaboratrice dans un cabinet sur Paris (PK Avocats), spécialisé en PI, droit pénal, droit de la presse et droit des affaires. »

Capucine Mahé (promotion 2008)