Savoir-faire et compétences

La formation vise à apporter aux étudiants des connaissances approfondies à la fois théoriques et pratiques.

L’étudiant diplômé doit être en mesure de suivre et d’analyser la législation en vigueur, de contribuer à l’application du droit, de prodiguer tout conseil juridique aux entreprises et aux institutions, notamment dans la rédaction des actes de la vie économique.

Chaque unité d’enseignement est organisée selon une complémentarité théorie/pratique. Près de la moitié des heures sont assurées par des professionnels, spécialistes dans leur discipline, sous forme de cours, TD, conférences et séminaires. Ce soutien pédagogique est nécessaire pour que le diplôme soit le plus adapté aux besoins du secteur.

En outre, les étudiants sont formés à :
– l’analyse transversale des problématiques agricoles et environnementales ;
– la résolution de questions techniques de droit rural (baux ruraux, droit de préemption de la SAFER, création des sociétés…) ;
– l’identification, la prévention et le traitement des risques juridiques relatifs aux activités agricoles et leur rapport avec l’environnement ;
– l’argumentation juridique ;
– la maîtrise du discours juridique écrit et oral (exposés, résolution de cas pratiques réels ou imaginaires, procès fictif, rédaction d’un mémoire).

Les étudiants apprennent à travailler en autonomie et en équipe pour notamment :
– établir des veilles juridiques à destination de l’ensemble de la promotion ;
– conduire des projets collectifs : visite d’exploitations, organisation et intervention lors d’une journée d’étude, animation de l’association du master 2.